SOS-Vaisseaux.com

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les artères et veines

Publie par SOS-VAISSEAUX Le 7 septembre 2009 0 Commentaire

Qu’est-ce qu’une TVP?

C’est un caillot qui obstrue une veine profonde.

Quel traitement allez-vous recevoir?

Le traitement associe les anticoagulants, la contention, (bande, bas ou collant), une adaptation de l’activité physique et le respect de règles d’hygiène de vie. Il a pour but d’éviter la survenue d’une embolie pulmonaire et de minimiser les éventuelles séquelles au niveau de la veine atteinte. Le traitement anticoagulant repose sur l’injection sous cutanée d’héparine pendant quelques jours rapidement efficace et sur la prise de comprimés (antivitamine K : A VK) à prendre tous les jours (en une ou deux prises selon les cas) pendant 3 à 6 mois en général dont le délai d’action est plus long. C’est la raison pour laquelle vous recevrez à la fois des comprimés et des injections pendant quelques jours. Des prises de sang seront effectuées régulièrement pour surveiller la coagulation. Les bas ou les collants de contention doivent être parfaitement adaptés; c’est la raison pour laquelle votre pharmacien devra prendre vos mesures le matin (avant l’apparition de l’ œdème) afin de les commander et de vous les faire essayer.

Vous devez:

  1. 1 – Appelez en urgence en cas:
    1. D’aggravation des signes locaux (douleurs, rougeurs, oedèmes,…)
    2. D’apparition de tout nouveau symptôme local ou général: en particulier en cas
      d’essoufflement, de douleurs dans la poitrine, de forte angoisse, de diarrhée, d’ecchymose spontanée, d’hématome, de saignement même mineur (du nez, des gencives,. . .), si vos selles deviennent noires ou sanglantes, vos urines rouges,… .
    3. D’oubli de prise de l’anticoagulant (dans ce cas surtout ne pas prendre une dose
      plus importante).
    4. D’INR égal ou supérieur à 4 (dans cette situation ne pas prendre de comprimé le
      soir).
  2. 2 – Après une phase de repos relatif, si possible en surélevant les jambes, pendant 24
    heures (limiter les déplacements au maximum pour les repas, la toilette, sauf avis contraire de votre médecin), il vous faudra alors marcher peu mais souvent.
  3. 3- Tous les jours porter votre contention (bande, chausette, bas, collant) du lever au coucher et prendre votre comprimé anticoaguelent à la même heure). C’est la marche associèe à la contention et à l’anticoagulation qui va favoriser la disparition rapide du caillot et minimiser les séquelles ultérieures.

Laisser un commentaire